CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

jeudi 18 août 2011

Notre histoire d'adoption


Je vous avertis, c’est long! Allez donc vous chercher un bon café ou un verre de vin, c'est selon ;)

Nous sommes à la fin du mois de mai. Nous venons d’avoir une conversation avec l’agence et nos personnes responsables nous disent de bien profiter de l’été. Pour l’instant, CRAN, l’orphelinat à laquelle nous sommes inscrits, ne prévoit pas demander de nouveaux dossiers dans la catégorie d’âge que nous avons demandé (o à 4 ans) Nous nous résignons donc à laisser un peu l’adoption de côté pour pouvoir profiter de la saison estival, mais surtout, de profiter du moment présent.
 ‘’Tout vient à point à qui sait attendre’’. Voilà notre nouveau moto.
Pour ceux qui me connaissent, vous savez à quel point ça n’a pas été facile ! Mais je commence à comprendre l’adoption, surtout le parcours que nous venons de vivre. C’a n’a pas été facile, mais j’ai grandi à chaque étape. J’essaie (j’ai bien dit j’essaie !) maintenant d’avoir plus de respect face à la vie, de lui faire confiance et d’arrêter de vouloir forcer les choses.

17 mai

Au travail, nous sommes dans un gros ‘’boom’’ les nouveaux projets fleurissent, les clients arrivent par pelletés, le téléphone ne dérougis pas. Par contre, j’ai le cœur léger. L’été est à nos portes et il fait beau. A 16hrs, je ferme le bureau et j’active la messagerie vocale (l’heure à laquelle nous fermons habituellement). Il me reste de la paperasse et je veux terminer pour 17 heures. Paul vient d’entrer dans son bureau avec ses derniers clients. Même si la réponse automatique embarque, quelqu’un persiste à essayer de nous joindre. Après la 4e tentative, je me décide de répondre. C’est peut-être important.

Moi : ‘’Allô ?’’
À l’autre bout du fil : ‘’Annie, c’est Linda de Soleil des Nations. Est-ce que tu peux parler ?’’
Mon cœur arrête de battre, littéralement ! Les idées dans ma tête se bousculent
‘’C’est impossible, c’est trop tôt ! La semaine dernière elle me disait qu’il n’y aurait rien !? Est-ce que ca se peut !?’’
Je n’ai pas parlé pendant au moins 5 secondes, j’étais comme en transe !
Linda s’assure que je sois bien là.
Moi : ‘‘Oui ! Oui ! Excuse-moi, vas-y’’.

C’est alors qu’elle me dit qu’elle vient de recevoir le dossier d’une petite fille de 20 mois.
Je ne pourrai jamais  trouver les mots justes pour décrire ce que j’ai ressentis à ce moment-là… j’essayais d’écouter mais j’en étais incapable. Mon cœur voulait sortir de ma poitrine !
Linda prend plusieurs minutes à me parler de cette petite puce. Je réussis à me ressaisir, j’attrape un crayon et je note tout ce qu’elle dit. Entre temps, Paul passe devant de mon bureau pour venir chercher un dossier, je gesticule et il comprend finalement que je parle avec Linda ! Pauvre lui, il voulait tellement savoir ce qui se passait mais il devait conclure son rendez-vous !!!

Linda me dit qu’elle va m’envoyer son dossier et une vidéo. Par contre y a un hic. Le dossier de cette petite fille comporte un gros détail. L’orphelinat attend des tests médicaux afin de savoir si elle à la Fibrose Kystique. Elle a déjà passée un test mais ce n’est pas concluant. Le 2e sera effectué  dans quelques semaines. Pour cette raison, le dossier est considéré comme lourd. L’orphelinat a donc décidé de l’envoyer à d’autres agences un peu partout dans le monde. Il n’y a donc rien, mais vraiment rien de certain.

Linda me convainc de prendre ca du bon côté. On va finir notre dossier et l’envoyé au plus vite à Los Chiquitines. Si ca ne fonctionne pas avec cet enfant, ils ont d’autres dossiers à nous présenter (Je dois préciser que nous étions plus ouvert que la normal face à certains dossiers. Ce qui veut dire qu’on était prêt à adopter un enfant avec certains problèmes de santé et/ou d’une autre ethnie)

Je note donc soigneusement TOUT ce que nous devons faire car à ce stade-ci, à part nos évaluations psychologiques, nous n’avons rien de fait ! On a du pain sur la planche et tout doit être prêt pour le 31 mai. Car c’est la dernière légalisation de dossier avant septembre. De plus, Linda part en vacance à l’extérieur du pays. On n’a pas une seconde à perdre.

Entre temps, Paul fini avec ses clients, je lui explique le tout. On est mélangé dans nos sentiments car il y a tellement d’éléments qui entre en ligne de compte. Nous sommes, par contre, d’accord sur un point : Si la petite à la Fibrose Kystique, nous ne pouvons pas l’adopter…
Pour toutes ces raisons on décide de ne pas parler à personne de tout ca, tant qu’il n’y aurait rien de certain ou qu’une décision de notre part sera prise.

C’est donc avec détachement  -- Oui, c’est faisable. Une force supérieure nous guide dans ce processus. Sinon, ce serait impossible --   que nous entamons la lecture de son histoire, de son historique médical (qui en passant, est en espagnol ! Merci à Paul de maîtriser cette langue).  Après avoir lu le tout, on regarde enfin la vidéo de cette petite fille, notre fille. Mais à ce moment-là, on ne le savait pas encore ca ;) Elle est magnifique, elle semble tellement douce. Je me surprends de ne pas être plus émotive que ca (merci à cette force supérieur !)

Nous amorcions donc un grand périple ! À travers les papiers, l’incertitude, la bureaucratie, la joie, les inquiétudes, on continue d’avancer. Ce qui est le plus difficile, c’est de ne pas pouvoir en parler. J’aimerais tellement avoir les conseils de mes parents ! Mais c’est notre histoire, notre parcours et c’est à moi et Paul de vivre ca.

Les journées passe en on n’a pas de nouvelles. Je regarde la vidéo de Marcela pratiquement chaque jour. Je me demande si c’est Elle. Est-ce que ca va être notre enfant ? Ni mon coeur, ni ma tête ne savent quoi penser. En relisant son dossier, j’ai comme un déclic : elle s’appelle Marcela ! C’est le nom de mon grand-papa (Marcel) décédé il y  a plusieurs années. Il était comme mon père, il m’appelait toujours sa petite fille. J’ai eu comme un sentiment de paix et tout d’un coup, cette carapace que je m’étais formée c’est envolé comme par magie. C’est à ce moment que j’ai su que c’était mon enfant. Je sais que c’est bizarre, c’est juste un nom. Mais je l’ai su dans mes tripes, dans mon sang, dans mon cœur et dans mon âme. C’est inexplicable.

C’est donc avec cette nouvelle force que j’ai affronté le restant de ce qui s’en venait. Plus les jours avançaient, plus les signes se manifestaient et se concrétisaient autant pour moi que pour Paul (on ne les énumérera pas tous, ce serait trop long ahahahah) Nous savions tous les 2. Il ne restait maintenant qu'à l’orphelinat à s’en rendre compte !!

A la mi-juin Martine de Soleil des Nation nous envoyait un courriel pour nous dire que les 2e résultats médicaux pour la fibrose Kystique étaient entré. Marcela était hors de tout doute une petite fille en santé ! Le paquet de feuilles avec tous ses résultats nous le confirmait enfin !  Mais ce n’était pas encore gagné… Après avoir confirmé à l’agence et par le fait même à l’orphelinat que nous étions prêt à adopter Marcela, il fallait que notre dossier passe devant le comité de Chiquitines. Il y avait encore d’autres parents intéressés par notre fille. Il fallait donc que chaque dossier soit épluché et analysé pour que l’orphelinat prenne une décision finale et assigne Marcela à la meilleure famille pour elle. Ouf ! Même si notre cœur nous disait que tout allait être beau, notre tête prenait souvent le dessus et elle nous rappelait que tout était possible ! Notre avenir et celle de Marcela était donc entre leurs mains.

Je dois vous avouer qu’à partir de cet instant, l’attente fut interminable. L’agence nous dit de ne pas attendre de nouvelles avant la fin Aout début septembre. Tout à coup, toutes mes bonnes résolutions et ma bonne attitude prennent le bord assez vite !

13 juillet

Je n’ai pas dormit de la nuit. Ces derniers jours je suis insupportable, irrité, bref ce n’est pas beau à voir ! À 4 heures du matin je me lève et je me dis que j’entre travailler en avant midi mais que je reviens dès que j’ai terminé mes dossiers. Je prends le restant de la semaine, c’est décidé.
A midi j’arrive à la maison exténué. Je ne peux plus retenir mes larmes et je craque. C’est trop je ne suis pas assez forte ! C’est inhumain cette attente. Je regarde mon téléphone et j’ai juste une envie : le lancer au bout de mes bras :SOOOOOONNNNNNEEEEEEEE !!
Et c’est ce qu’il fait !
Mais ce n’est pas l’agence (Grrrrrr) c’est mon père.

Il me connaît tellement. Il sait que je suis entrain de devenir folle (hahahahah). Il me dit de lâcher prise. Que tout ce qui pourrait m’arriver de bon ne se concrétisera pas tant que je serai dans cet état. 
Moi je lui réponds que c’est impossible ! Qu’il ne peut pas comprendre.
Je lui explique que je me sens comme une fille enceinte qui est prête à accoucher mais qui est 1 mois passé sa date !!!!

C’est exactement ca ! Physiquement, j’ai le sentiment que je vais accoucher ! C’est vraiment le terme que j’ai employé parce que c’était vraiment comme ca que je me sentais. (si j’avais su ce qui allait arriver plus tard !)

Il essaie donc de me rassurer, il me dit d’arrêter de vouloir forcer les choses et de prendre soin de moi. Il sait que je me néglige et que je néglige Paul. Tout ce que je fais dernièrement c’est d’attendre… Il me rappelle qu’il faut que je sois en paix avec moi-même et que je prenne soin de mon couple. Car sans une base solide, sans cette fondation, le reste c’est juste de la fumée. Il me parle comme ca pendant une bonne demi-heure. Quand je raccroche, je suis vraiment mieux. C’est comme si une tonne de brique venait d’être enlevée de mes épaules.
Je décide donc de lâcher prise.

J’appelle mon bel amour au bureau, je lui dis de venir dîner, que j’aimerais qu’on parle (il m’évitait dernièrement, allez savoir pourquoi !! lol) On se décide donc de prendre le restant de la semaine ensemble, en amoureux. Je loue un chalet dans les Laurentides, on va se retrouver un peu, ca va faire du bien. On part le lendemain pour 4 jours.

Après souper, on s’installe confortablement au salon et on décide de regarder un bon film. On relaxe et ca fait du bien. Je suis entrain de lui dire combien ca fait du bien depuis que j’ai décidé de changer d'attitude mais je suis interrompue par la sonnerie du téléphone…

C’est le cellulaire de Paul. Numéro confidentiel. Je lui dis de ne pas répondre, il est 22hrs passé et c’est surement un client, il rappellera demain !
À cet instant on se regarde et on se dit : D’un coup que c’est l’agence !?
Bah, non pas à cet heure-là.....
On essaie de replonger dans notre film mais on est un peu déconcentré.
Dring, Dring !
Encore ? !
Paul se lève et il répond.

Il me regarde avec un grand sourire et il me fait un signe de la tête : Oui !
Mes jambes tremblent, j’ai chaud ! Je suis pendu à ces lèvres et c’est là qu’il répète les mots que Linda vient de lui dire :
‘’C’est notre fille, Linda vient d’avoir l ‘assignation officiel ! C’est vrai pour vrai !!’’

C’est comme si la terre venait de se dérober sous mes pieds. Je pleure. Paul aussi.
Il essaie de comprendre ce que Linda lui dit mais pauvre lui ! Je suis déjà sur le téléphone entrain d’appeler ma famille !
 Je cris :
‘’Maman !!! C’est officiel, Paul est avec l’agence. On a une fille ! ‘’
Ma mère se met à pleurer, elle crie à mon père (qui me dira plus tard : je te l’avais dit de lâcher prise, hein !)
C’est fou !! Tout le monde est content.
Mon père me repasse ma mère :

‘’ Maman, est-ce que tu sais comment elle s’appelle ?
Son nom, c’est Marcela. Comme grand-papa..’’

Ma mère n’a pas pu rien dire pendant un long moment.
Moi non plus d’ailleurs.
On savait très bien toutes les 2….

Alors voilà !! C’est le tellement long récit de comment tout ca c’est passé ;) Mais c’est surtout le début d’une belle grande aventure.

 Depuis, j’ai arrêtée de travailler. On se consacre aux derniers préparatifs. On a finalisé toute la paperasse d’adoption, d’immigration, etc.

Et là !? Ben là on attend ! On attend notre date de départ avec impatience. On prévoit partir au plus tard le 15 septembre.

On a tellement hâte d’aller rejoindre notre fille, de la prendre dans nos bras. On a hâte de lui dire combien on l’aime, à quel point elle était voulue ! On a hâte de commencer notre nouvelle vie à 3 !
Mais d’ici là, je profite de chaque instant. Je suis heureuse !
Et je me dis qu’on est vraiment, vraiment, vraiment chanceux ;)

À bientôt, avec notre date de départ !


P.S Continuez de nous laisser vos beaux mots d'encouragement! Tout cet amour multiplie notre joie :) Merci de partager ce bonheur avec nous xxx

5 commentaires:

La Familia de Pingouins

:))))))))) Je suis tellement contente pour vous!!! Et Marcela est tellement belle en plus!!! Ahhhhh j'ai hâte de la voir en vrai, la future blonde de mon Andrésito!!! ;) Le meilleur est à venir, préparez-vous à vous faire envahir par une vague d'amour intense!!! xxxx

La famille Brassard

Quel beau récit, tu m'as fait revivre des sentiments pas si lointains... Que de bonheur vous allez vivre dans les prochaines semaines! C'est avec joie que je suiverai votre belle et grande aventure!

Julie et Olivier

Wow, tu m'as fait pleurer !
Moi aussi ça a ravivé de beaux souvenirs dans ma tête !
Ces moments sont merveilleux, mais attend de voir ceux qui s'en vient !!!!!
Je pense à vous 3, j'ai TELLEMENT hâte de vous lire en direct de Cali !!!

Anna

Annie, c'est tellement beau ce que tu as écris!!!!!! Tu écris vraiment bien! Ton texte se lit comme un roman avec du suspense! lol Je suis restée figée sur le bout de ma chaise jusqu'à la fin tellement c'était captivant!! Quel beau récit émouvant!!! Je me reconnais tellement quand tu décris tes états d'âmes et tes sentiments face à toute cette longue attente. On se sent tellement démunie et impuissant et on dirait que personne ne peut comprendre. Par chance que dans ces moments, on peut se tourner vers les autres couples adoptants pour trouver un peu de réconfort. En tout cas, je peux te dire que l'adoption nous fait passer par une gamme d'émotions assez intenses!! Et ce n'est que le commencement!! Merci d'avoir partagé cette belle histoire avec nous! J'ai tellement hâte de vous lire en direct de la Colombie et de vous savoir avec votre belle Marcela! En attendant, bons préparatifs de voyage et profitez pleinement de ce nouveau bonheur! Vous le méritez bien Paul et toi! xoxo :)

Notre trésor en Colombie

Allo Annie!
Wow merci de nous partager ces beaux moments...J'ai pleuré! Votre fille est tellement belle, ce sera merveilleux de vous suivre dans votre aventure! Marcella a un très joli nom, elle est chanceuse d'avoir un ange qui veille sur elle. C'est votre destin de la voir entrer dans votre vie. Ne lâchez pas, vous irez l'embrasser bientôt:) C'est tellement excitant! J'ai très hâte de connaître la suite. Je vais vous poser juste une petite question que je pose à presque tous les parents qui adoptent en Colombie, où apprenez-vous l'espagnol? Est-ce que c'est difficile? Merci!!!

Enregistrer un commentaire